• 19
    Déc
    2009
    Le puits de Garantibougou au Mali
    Posté à 08:12 / Par defi

    Garantibougou est situé dans la région de Bamako. Ce puits, dont les travaux ont commencé en novembre 2009, va faciliter aux habitants de ce quartier, dense en population, l’accès à l’eau.

    COUT du PROJET: 3018€

  • 16
    Déc
    2009
    Posté à 08:12 / Par defi

    L’Association DEFI en collaboration avec l’Association AEMA d’Aix-en-Provence ainsi que l’Association Espoir & Savoir d’Arles ont participé au financement du bâtiment principal du centre de Santé à Ouélessébougou au MALI à 80 km au sud de Bamako.

    Cette collaboration est menée avec le Chirurgien Omar Bagayoko  qui, après avoir parfait ses études à Toulouse, est retourner s’installer dans sa commune de Ouélessébougou. Souhaitant vivement travailler en tant que médecin de campagne, il a loué un bâtiment et l’a aménagé en centre de santé afin de pouvoir dispenser des soins auprès de la population.

    Afin de mieux répondre aux problèmes sanitaires particulièrement importants, un projet de financement d’une clinique privée est née avec la participation des trois associations françaises citées.En l’espace de deux ans, les fonds nécessaires ont pu être récolté pour la construction du bâtiment principal et l’équiper (lits médicalisés, fauteuils roulants, brancard, produits consommables, …)

    bagayoko-dispensaire dispensaire
    HPIM1641.JPG chambre
    Un forage a également été réalisé. Il permet d’alimenter le bâtiment en eau potable.

    travaux_forage dispensaire

    Coût du projet 25 000 €
    Financé en Septembre 2009
  • 16
    Déc
    2009
    Retour sur le chantier humanitaire Togo et Bénin été 2009
    Posté à 08:12 / Par defi

    Du 1er au 15 Août 2009, l’association HADIS situé à Lomé a organisé sa deuxième édition du camp chantier de solidarité internationale à Lomé (TOGO)et à Cotonou (BENIN), parrainé par l’association DEFI basé à Saint Denis.
    Un groupe informel, hétérogène et mixte, s’inscrivant dans une démarche de volontariat et de bénévolat, composé de 4 jeunes filles (Saliha, Myriam, Hannene et Anna ) et de 3 jeunes hommes (Malik, Thierry et Mahmoud) issus de la région Parisienne, a eu l’occasion de participer à une aventure humaine  et solidaire et de vivre une expérience unique et enrichissante.
    Ce camp a permis de réunir des français(ses), des togolais(ses) et des béninois(ses) autour de différents projets sociaux et de diverses activités  éducatives et culturelles, d’échanger sur les réalités de chacun des pays et de réfléchir sur les problématiques quotidiennes des pays du sud comme celles des pays du nord.
    Un programme d’activités riche et varié a été proposé aux participant(es) qui sont autant des actions utiles, valorisantes que structurantes tant sur les plans sociaux,  humains, intellectuels et spirituels ou moral.
    Ce projet d’échange interculturel et de solidarité s’est décliné autour de plusieurs axes de travail :
    Projet de Soutien scolaire (Ecole de l’orphelinat AMA à Agoé Zongo ).
    Saliha (Etudiante en Master de Géographie…..) et Myriam (Etudiante en Master…..) ont donné des cours de soutien scolaire en tant que bénévoles à des élèves de niveau collège. Elles sont intervenues pour renforcer les acquis des élèves en français, anglais et mathématiques. Ainsi, elles ont pu mettre à profit leurs compétences et leurs savoirs au service d’élèves  désireux de suivre une formation d’approfondissement des savoirs académiques pendant les vacances scolaires.
    A la fin de chaque séance, une heure de détente était proposée aux élèves en organisant des activités ludiques et éducatives à partir de jeux récréatifs, des jeux incollables sur l’éducation au développement, des chants etc.
    Saliha : «Â Participer à ce chantier soutient scolaire m’a beaucoup apporté. J’ai pu ainsi apprendre beaucoup sur moi-même et sur les autres. Les professeurs de l’école avaient une telle confiance en nous et nos compétences qu’il a fallu montrer que nous étions à la hauteur.
    Les premiers jours étaient les plus difficiles. Les élèves ne comprenaient pas mon accent et n’osaient pas me le dire, mais au bout de quelques cours, la confiance s’est installé et tout s’est très bien passé. J’ai constaté beaucoup de lacunes de la part d’élèves de quatrième et de troisième mais leur présence à ces cours d’été et leur motivation m’ont montré qu’à force de persévérance, on peut rattraper n’importe quel retard. Leur soif d’apprendre m’a motivé moi-même et c’est pour cela que je garde un excellent souvenir de ce chantier.
    Je garde en tête un manque de moyens important que ce soit au niveau des jeux éducatifs mais surtout des livres. Beaucoup aimeraient pouvoir étudier chez eux dans les livres mais n’en possèdent pas. Il me semble donc que l’accès à des livres scolaires mais aussi à des romans, bandes dessinés…doit être une priorité.
    Enfin, les temps de détentes que l’on prenait en fin de matinée ont permis de créer un contact particulier avec les élèves. Ils étaient très heureux d’avoir accès à des jeux tels que des puzzles, jeux de cartes etc. qui nous permettait de partager un vrai moment loin de tous les soucis. »
     
     
    Myriam : J’ai apprécié le respect que les élèves avaient vis a vis des professeurs ou de toute personne plus âgée. J’ai aimé voir qu’ils étaient fiers de ce qu’ils avaient de la considération pour leur propre personne. Ce qui m’a le plus marqué c’est que les étudiants de notre âge avaie
    nt une grande soif d’apprendre, de connaitre, de s’ouvrir au monde. J’ai aimé ce coté être toujours dans l’action ne jamais céder au pessimisme mais toujours agir.
     
    Formation aux NTIC et aux Multimédias (CYBER RENDEZ VOUS)
    Hanane, ingénieure en informatique a proposé de former des filles à la maîtrise des nouveaux outils de communication et de multimédias. Il s’agissait d’initier des jeunes filles, chaque matinée de la semaine  pendant 2 heures dans un cyber situé au siège du journal «Â le Rendez Vous », à l’utilisation de l’Internet (mailing, recherche sur le web, forum de discussion, création de blog et de site etc,..) mais aussi la maîtrise de l’outil informatique ( tableau excel, word……).
    Ce projet s‘inscrit dans la lutte contre la fracture numérique entre les pays du nord et du sud.
    Hanenne :  » Cette formation m’a été bénéfique car elle m’a permit de côtoyer de jeunes togolaises  issues de diverses horizons : étudiantes, collégiennes, mère de famille, … toutes désireuse de maitriser l’outil informatique et chacune pour des raisons différentes : faire des recherches, tenir un commerce, communiquer …. Je souhaite que cette formation soit bénéfique pour elles autant qu’elle l’a été pour moi et qu’elle soit le début d’un projet plus grand : nous avions évoqué en dernière séance la possibilité de crée un pont nord-sud dont l’objectif serait la création d’un local informatique autogéré par les filles afin d’apporter une aide à toutes celles qui le désirerait.
    Nous avons échangé nos emails et nous sommes en contact aujourd’hui encore. Cette expérience a vraiment été positive pour moi et elle vient me confirmer que le meilleur moyen de connaitre un pays est d’être en contact direct avec sa population et encore mieux au travers d’un camp chantier. »
    Projet de formation en art et métiers. (Centre CRECA).
    Des ateliers de formation en art ont été mis en place sous la direction de Mr Tidjani (artiste et…) afin de former des jeunes togolais mais aussi des français Thierry, Malik, Anna et Mahmoud à la création artistique.
    Il était question dans cet atelier d’initier les participants à la fabrication d’objets d’art de décoration intérieure, à la sérigraphie, aux activités de Macramé et à la calligraphie. L’idée étant d’écouler les objets confectionnés dans cet atelier par le biais du commerce équitable.
    Une exposition des objets fabriqués (toiles, tableaux, poèmes calligraphiés, photos…) s’est tenue lors de la cérémonie de clôture des camps chantiers.
    Action en direction des «Â Enfants de la rue ». Lieu : Plage de Lomé, Hôpital de Toucoing
    Une action en direction des «Â enfants de la rue » a été menée par Anna et Samir Abi (Membre fondateur de HADIS et de l’association vision solidaire) en collaboration avec le centre d’accueil Ange domicilié à Lomé.
    Les enfants de la rue sont des jeunes (mineurs pour la plupart) ayant quitté ou été
    contraints de quitter le domicile familial pour diverses raisons (maltraitance, exploitation, abandons….).
    Le travail consistait à créer un espace d’échange avec eux à leur lieu de vie actuel, à savoir la plage de Lomé, ainsi qu’à les prendre en charge médicalement. Les actions à l’égard de ces jeunes marginalisés délaissés par le gouvernement vont dans le sens d’une réinsertion sociale et familiale.
    Anna: «Â J’ai eu l’impression de donner un peu d’égalité à des enfants devant lutter chaque jour pour ce que j’ai l’habitude de considérer comme acquis. C’était si peu pour moi, mais pour eux, si délaissés et ignorés, une présence et de l’intérêt représente beaucoup ; Une jeune femme a donné mon prénom à son nouveau né pour me témoigner de sa reconnaissance.
    J’ai pris conscience de l’importance de chaque aide dans des situations où rien encore n’est fait. En février 2010 j’ai pour projet de me rendre de nouveau au Togo pour une durée de 3 à 4 mois afin de mettre en place un projet de «Â réinsertion sociale des enfants des rues de Lom頫 
    Projet : Concours de culture générale «Â Amadou Hampaté Bâ ».
     
     
    Un concours de culture générale en hommage à Amadou Hampaté Bâ a été organisé par Saliha et Abder Rahmane (Etudiant togolais)  au campus de l’université de Lomé.
    Des équipes d’associations de jeunes étudiants et de français se sont constitués sur le mode de l’émission française «Â Questions pour un champion ». Les moyens étaient certes rudimentaires (ampoules avec interrupteurs servant de buzzers) mais le tout s’est déroulé dans une ambiance studieuse, chaleureuse et fraternelle. Les questions portaient sur des questions de culture générale sur tout les domaines en insistant sur les grandes figures de l’histoire africaine.
    Projet de reboisement du village de Hangoumé à 15 km de la ville de Haneho.
    Une visite du village de Hangoumé (Togo)  a eu lieu afin d’aménager un espace vert dédié à la plantation des dizaines de plants de teck, des manguiers et autres plantes. Un moment d’échange et de discussion s’est fait entre la chef du village et l’ensemble des participants du camp chantier. Après les usages et les protocoles du discours de bienvenue, la discussion s’est concentrée sur le problème du réchauffement climatique  et sur les bienfaits du reboisement.
    A l’intérieur du village nous avons pu constater qu’il existait un centre d’accueil et d’hébergement construit aux nouvelles normes écologiques, équipé de panneaux solaires alimentant l’électricité à tout le village. Le groupe a eu l’occasion de planter des arbres pour favoriser le reboisement du village.
    Autre point qui a attiré toute notre attention, est venue du profil atypique du chef de village, lequel a vécu en Europe et plus particulièrement en Allemagne, malgré une carrière prometteuse en Europe et un confort social assuré, il a décidé de revenir vivre dans son village natal pour  apporter sa contribution à l’aide au développement de son pays d’origine.
    Ce genre de personnage force l’admiration et le respect, tant il est vrai qu’il n’est pas aisé de sacrifier sa vie en Europe pour renouer et oeuvrer avec la vie en Afrique.
    Projet de kermesse aux enfants du village d’Adétikopé.
    Une activité de kermesse a été mise en place au profit des enfants du village d’Adétikopé.
    Différents stands ont été installés, des jeux et des animations ont été proposées au grand bonheur des enfants venus nombreux participer aux activités offertes. La joie et la satisfaction des enfants pouvaient se lire sur leurs visages, le village fût en effervescence et en ébullition  le temps d’une fin d’après midi et tout au long de la soirée. Malgré la tombée de la nuit, les enfants ont souhaité rester près de nous comme pour nous remercier du bonheur procuré et immortaliser ce moment inoubliable. Des cadeaux ont été offerts aux enfants ayant remportés des jeux ainsi qu’à tous les enfants sans exceptions. En fin de soirée, nous avions partagé un repas collectif et convivial avec les habitants du village à l’intérieur d’une école avec pour source de  lumière des bougies qui n’ont pas  manqué de nous rappeler nos fameux dîners aux chandelles.
    Autre événement marquant lors de ce repas, c’est que nous avions apportés de la nourriture réservée pour un groupe de 10 personnes maximum, et lorsque nous avions constaté que ce repas a pu bénéficier à bon nombre de villageois avec le sentiment d’avoir été tous rassasiés, nous nous sommes dits qu’il y a là quelque chose qui dépasse l’entendement humain, une sorte de «Â miracle » qu’on ne saurait expliquer……
    Un personne, travaillant pour une chaîne de télévision togolaise issue du dit village, ayant eu écho de notre action, est venu à notre rencontre quelques jours après, il nous a témoigné de sa gratitude et de l’impact de cette activité chez les enfants et les habitants du village, puis il nous a même proposé de nous inviter à son studio de télévision pour valoriser cette initiative.

  • 14
    Jan
    2016
    Puits de Gongon au Mali
    Heure / Auteur

    This is my version of Lorem Ipsum. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auctor nisi elit consequat ipsum vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auctor nisi elit consequat ipsum vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auctor nisi elit consequat ipsum ... nec sagittis sem nibh id elit. Duis sed odio sit amet nibh vulputate cursus a sit amet mauris. Morbi accumsan ipsum velit...

Mentions légales

DEVELOPPEMENT ECHANGE FRANCE INTERNATIONAL (DEFI)

Association Humanitaire loi 1901
Récépissé de création n° W931001999
crée en 2006
Place Roger Salengro
69150 Décines Charpieu
tél. : 0652477307

Conditions d’utilisation

L’utilisation de ce site Internet vaut acceptation des conditions mentionnées ci-après. L’association DEFI réserve la possibilité d’engager des poursuites en cas de violation de ces conditions d’utilisation, notamment en cas de non-respect et d’utilisation non autorisée des noms et emblèmes de l’association DEFI ou en cas de violation des droits liés à l’information, au graphisme, aux textes, vidéos, documents audio, photos et images et plus généralement à l’ensemble du contenu du site.

Respect des lois en vigueur

Le site notredefi.fr respecte la vie privée de l’internaute et se conforme strictement aux lois en vigueur sur la protection de la vie privée et des libertés individuelles. Aucune information personnelle n’est collectée à votre insu. Aucune information personnelle n’est cédée à des tiers. Les courriels, les adresses électroniques ou autres informations nominatives dont ce site est destinataire ne font l’objet d’aucune exploitation et ne sont conservés que pour la durée nécessaire à leur traitement.

Droit des internautes : droit d’accès et de rectification

Conformément aux dispositions de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les internautes disposent d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui les concernent. Ce droit s’exerce par voie postale, en justifiant de son identité, à l’adresse suivante :

Association DEFI
Place Roger Salengro
69150 Décines Charpieu

Liens

Les responsables de services en ligne qui créent des liens vers le présent site sont tenus d’en informer le webmaster. Ce site Internet peut comporter des liens vers d’autres sites qui ne sont pas sous contrôle permanent. Ces liens sont considérés comme utiles et pouvant enrichir l’information présente sur le site. DEFI n’endosse aucune responsabilité relative à ces sites, notamment en ce qui concerne l’exactitude ou la fiabilité des informations, des données et des opinions qui y figurent.

Protection des données personnelles

Vous êtes amené(e) à communiquer des informations personnelles notamment lors de l’utilisation du formulaire de contact. Les informations que vous transmettez sont à usage exclusif de DEFI et ne seront en aucun cas transmises à des tiers. Tout utilisateur ayant communiqué des informations directement ou indirectement nominatives, peut demander la communication de ces informations à l’administrateur du service et les faire rectifier le cas échéant, conformément à la loi française N 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Pour exercer ce droit, adressez-vous au webmaster. Nous vous informons que la confidentialité des correspondances transmises par le réseau Internet n’est pas garantie.

Décharge de responsabilité

DEFI effectue les démarches nécessaires pour assurer la fiabilité des informations contenues dans ce site. Cependant, elle ne peut encourir une quelconque responsabilité du fait d’erreurs, d’omissions ou des résultats qui pourraient être obtenus à la suite de l’usage des informations diffusées. DEFI n’est tenue qu’à une obligation de moyens concernant les informations mises à disposition sur le site. De même, elle n’est en aucun cas responsable de l’infection par des virus ou de tout autre problème informatique ayant des effets destructeurs.

Données à caractère personnelles

Nous pouvons être amenés à collecter des données personnelles vous concernant, notamment lorsque vous nous faites un don, téléchargez un contenu Téléchargeable, nous faites parvenir un courrier électronique, répondez à un sondage ou à une étude ou vous vous inscrivez à l’espace donateur. Ces données à caractère personnel feront l’objet d’un traitement informatique destiné exclusivement à notredefi.fr et pourront être utilisées de la manière suivante:
Etudes statistiques : Ces études statistiques sont strictement confidentielles ;
Suivi de la relation client : si vous nous faites parvenir un message, les données sont conservées et utilisées afin d’apporter une réponse à votre demande et d’en assurer le suivi.
Fourniture de services : l’envoi de newsletters. Vous reconnaissez que les données que vous nous communiquez et qui sont stockées dans nos systèmes d’information sont exactes et valent preuve de votre identité. Nous vous remercions de bien vouloir nous faire part de toute éventuelle modification de ces données.

Présidente

Chadia ZOUITEN

Hébergement

OVH
Siège social : 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix – France.